A noter

Notre site utilise des cookies à vue analytique. Pour plus de renseignements sur les cookies collectés vous reporter au site de la CNIL.

J'ai compris

Scouts Saint Jean Bastia

 

logoscouts

Accordez-vous un temps de prière

 

Gloire au Père , et au Fils et au Saint Esprit.

Fais-nous vivre à tout moment, Seigneur, dans l'amour et le respect de ton saint nom, toi qui ne cesses jamais de guider ceux que tu enracines solidement dans ton amour. (12 ème dimanche ordinaire)

Nous voici au début du Temps Ordinaire après la Pentecôte. C'est le temps normal de la vie chrétienne.

L'oraison du 12ème dimanche ordinaire commence en latin par les mots Sancti nominis tui Domine pour nous rappeler que Dieu tout-puissant, très grand et très bon a droit à notre admiration.

Il nous demande de respecter son nom (Ex 20,7 « Tu ne prononceras le nom de Dieu qu'avec respect »). Le nom désigne la personne. Ce nom rend présent Dieu dès qu'on le nomme. (Au temps du Christ, les juifs avaient un si grand respect du nom de Dieu qu'ils n'osaient même pas le prononcer. Ils le remplaçaient par d'autres mots : Elohim, Adonaï, le Saint béni soit-il, etc.)

 

« En régime chrétien, le précepte demeure toujours. Mais la sainteté du Nom s'attache désormais à la Trinité sainte : le Père, le Fils et l'Esprit (Mt 28,19). C'est au nom des trois personnes que le chrétien reçoit la grâce du baptême. » (CEC)

De plus « le chrétien reçoit de l'Eglise un nom qui lui confère son identité de baptisé. Ce nom est comme un symbole signifiant que sa vie demeure éclairée par la grâce ou la vertu du patronyme choisi par les parents et les chrétiens retenus comme parrains. Le danger grandissant de la sécularisation ne doit-il pas inciter à retrouver la signification du nom de baptême ? »

 

ANNONCE DES FETES MOBILES

Frères et sœurs, en ce jour de l'Epiphanie, la gloire du Seigneur s'est manifestée et se manifestera toujours au milieu de nous jusqu'à son retour. Dans les rythmes et les vicissitudes des temps, nous rappelons et vivons les mystères du salut. Au centre de toute l'année liturgique il y a le Triduum du Seigneur, crucifié, ensevelit et ressuscité qui culminera le Dimanche de Pâques, le 5 avril. Chaque dimanche : Pâque de la semaine, la Sainte Eglise notre Mère rend présent ce grand événement dans lequel le Christ a vaincu le péché et la mort. De Pâques découlent tous les jours saints : les Cendres début du carême : le mercredi 18 février. L'Ascension du Seigneur : le jeudi 14 mai. La Pentecôte : le dimanche 24 mai. Le premier dimanche de l'Avent : le 29 novembre.

Même dans les fêtes de la Sainte Mère de Dieu, des Apôtres, des Saints et dans la Commémoration des fidèles défunts, l'Eglise pèlerine sur terre proclame la Pâque de son Seigneur. Au Christ qui était, qui est et qui vient, Seigneur des temps et de l'histoire, louange et gloire sans fin dans les siècles des siècles. Amen.